Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Huit mois de mission Service Civique au DAHLIR

15 mai 2018

Si tu devais résumer en quelques mots ta mission en tant que service civique au sein de l’association ?

 

Je dirais “RICHE”… Ce furent huit mois riches en découverte, en apprentissage… pour être orientée correctement vers mon projet professionnel.

 

Quel était ton objectif en assurant cette mission ?

 

Mon but était d’acquérir une expérience professionnelle afin de pouvoir intégrer une formation d’éducateur spécialisé en septembre 2018.

 

Objectif atteint ?

 

Oui, les entretiens d’entrée au concours se sont bien déroulés ! J’intègre à la rentrée prochaine la formation d’Educateur Spécialisé à Nîmes.

Au delà de ça, cela m’a permis d’avoir une expérience professionnelle qui m’a fait gagner en maturité !

 

Quelles ont été tes missions en tant que service civique au sein du DAHLIR ?

 

J’ai notamment pu participer en tant qu’observatrice aux entretiens, aux séances d’APA ainsi qu’aux suivis des projets des personnes accompagnées par le DAHLIR. Et j’ai pris part à certaines rencontres avec les partenaires.

De plus, j’ai découvert ce qu’étaient le travail en équipe, un accompagnement du DAHLIR mais aussi l’adaptation et la rigueur.

Enfin, l’une de mes dernières missions fut le projet de randonnée semi-nocturne dans la chaîne des Puys, avec des participants du DAHLIR Insertion et le Club Alpin Français Clermont-Auvergne.

 

Selon toi, quelles sont les compétences et qualités que tu as pu développer en 8 mois ?

Tout d’abord, je pense avoir gagner en maturité, en autonomie. J’ai aussi appris l’humilité, l’adaptation, l’écoute, la remise en question et… le travail en équipe.

 

Quel a été ton plus grand apprentissage ?

 

C’est vraiment cette notion d’équipe : découvrir comment fonctionne l’équipe d’une association. C’est différent de tout ce que j’ai pu observer auparavant lors de mes jobs d’été. J’ai appris énormément de choses. C’est difficile de définir LA grande ligne.

 

Ce que tu as le plus aimé durant ces huits mois ?

 

Les accompagnements de projets sur chacun des dispositifs (Handicap, Insertion, Santé).

 

Ce que tu as le moins aimé ?

Peut-être scanner les dossiers d’animateur supplémentaire, et encore… Ce n’est pas un mauvais travail. On passe tous par là.

 

Est ce que ces huit mois correspondent à ce que tu espérais en entrant dans l’association ?

 

Je ne m’attendais pas forcément à quelque chose de spécifique en commençant. Je gardais l’esprit ouvert en attendant de voir ce qui allait se passer, les missions auxquelles je pourrais prendre part.

 

Qu’est ce qui t’a surpris durant ta mission ?

 

Tout ! Peut-être le fait que les ¾ des activités de l’association, voire tout, fonctionnent sur le travail en réseau, l’aspect relationnel avec les personnes accompagnées, les partenaires…

 

Si tu avais un conseil à donner à un futur service civique ?

 

Je lui conseillerais de ne pas avoir peur de l’erreur. C’est important.

 

Qu’est ce que l’on peut te souhaiter pour l’avenir ?

 

J’espère parvenir à lier ma passion (le théâtre) avec mon futur métier. Ce serait l’idéal !

 

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

Portrait de Maëva, animatrice supplémentaire au centre de loisirs de Beaumont

Rendez-vous au Forum des Associations Les P'tits Dômes