Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Du changement au DAHLIR.

30 septembre 2013

 

Pour faire face aux nombreuses demandes d’accompagnement en ce début d’année (plus de 72 projets) et aux nouveaux projets une nouvelle organisation est en train de voir le jour.

Pierre Emmanuel BARUCH – Chargé de mission DAHLIR

Contact : 04 71 09 80 98

1 – Régionalisation du dispositif

Une convention de 3 ans avec la DRJSCS Auvergne a été signée avec l’association afin de déployer sur l’ensemble de la région le dispositif du DAHLIR

Objectifs:

  • proposer un parcours d’accompagnement individualisé vers la pratique sportive sur les 3 départements (Allier, Cantal, Puy de Dôme)
  • faciliter le passage du « milieu protégé » au « milieu ordinaire » par la pratique sportive et permettre de lever des réticences venant de la personne.

2 – Nouveaux projets : DAHLIR INSERTION – DAHLIR et Maladies Chroniques…

3 – Lien avec l’ensemble des partenaires

Le DAHLIR repose sur une démarche partenariale unique en France. L’accueil des personnes porteuses de handicap dans les structures ordinaires ne peut se faire sans une mise en réseau des différents acteurs (parents, enfants, établissements et associations du médico-social, bénévoles associatifs, éducateurs sportifs, éducateurs spécialisés, MDPH, PMI, réseau des assistantes sociales, Commission Départementale du Jeune Enfant, crèche, CAF, Inspection Académique, municipalités, communautés de communes, Conseil Général, Etat…). Ce maillage institutionnel et géographique permet le décloisonnement, l’information et surtout la confiance mutuelle. Ce réseau, en mettant de l’huile dans des rouages existants, permet d’optimiser le fonctionnement de chacun sans investissement supplémentaire. En rompant l’isolement des acteurs il facilite le lien entre l’offre et la demande de la personne porteuse de handicap.

4 – Communication

Thibaut FINK – En charge du suivi opérationnel

Contact : 06 74 07 73 42

Les personnes porteuses de handicap doivent pratiquer une activité comme les autres mais aussi et surtout avec les autres. La notion d’intégration est un fondement de ce dispositif. Celle-ci participe au projet de vie de la personne porteuse de handicap. L’enjeu consiste à mettre en relation deux envies, celle de la personne (qui veut tester une activité intégrée) et celle de la structure (qui veut bien accueillir une personne porteuse de handicap). Pour que cette rencontre soit la plus féconde et pérenne possible, un accompagnement structuré est mis en place.

Le projet individuel

Tout part d’abord d’un désir plus ou moins bien formalisé par la personne porteuse de handicap (et/ou son entourage proche), un souhait plus ou moins possible, plus ou moins réaliste… Thibaut affine et objective cette demande pour faire émerger un projet individualisé de la personne.

Le suivi

En fonction du choix retenu, Thibaut propose alors un test dans une structure correspondant au cahier des charges personnalisé. Tous les essais sont ainsi méticuleusement anticipés. Ils se font toujours dans le cadre d’un protocole précis. Il est présent sur cette séance et s’assure du bon déroulement de la séance.

L’adaptation

Ensuite un accompagnement longitudinal est proposé pour favoriser la pérennité de l’intégration.

 

 

 

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

Le DAHLIR sur France 3

Une marche solidaire