Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Le Club Alpin Français de Clermont-Ferrand

24 avril 2018

Randonnée, marche nordique, raquettes, alpinisme, escalade, canyoning, via ferrata, vtt, trail, ski alpinisme, ski nordique, école d’escalade 6 à 11 ans… autant d’activités proposées par le Club Alpin Français (C.A.F) de Clermont-Ferrand Auvergne.

Avec pour dénominateur commun : le respect et la protection du milieu montagnard.

 

Rencontre avec Bernard Finas, responsable et initiateur bénévole de l’activité Escalade au sein du C.A.F Clermont-Ferrand Auvergne.

 

Pour accéder à l’une des activités du Club Alpin Français Clermont-Ferrand Auvergne…

 

“Ces activités ont pour point commun d’être accessibles à tous.

 

Aucun prérequis n’est nécessaire, mis à part la licence assurance fédérale qui ouvre droit à toutes les activités du Club. Il n’y a pas de limite d’âge.

Nous comptons à ce jour un peu plus de 400 licenciés. Pour toute initiation, nous mettons en place un parcours en salle, qui permet d’apprendre tranquillement les règles de sécurité, avant de partir à l’aventure.

Toutes nos séances sont encadrées par des initiateurs brevetés.”

 

Des valeurs communes ?

 

“C’est naturellement induit par l’activité. L’escalade ou l’alpinisme se pratiquent forcément à deux : un grimpeur et un assureur, la cordée !

 

Chacun doit avoir confiance en l’autre : on confie sa vie à l’autre. Ce n’est pas complètement neutre dans les relations créées. C’est l’une des valeurs principales du club : le partage et le respect.

 

D’autre part, le côté 100% bénévole du club implique également certains comportements. Comme celui de participer à son niveau, en fonction de ses disponibilités, ses compétences.

 

Dans le cadre sportif, on apprend à respecter des règles de vie commune au niveau de la sécurité mais aussi autour du respect de la nature, du collectif.”

 

À propos de la randonnée semi-nocturne organisée avec le DAHLIR Insertion…

 

“Nous avons passé commande pour randonner avec une météo agréable. Comme Claire Cordelette, je fais partie des chanceux qui normalement ont tous les paramètres au vert pour organiser une belle sortie.

 

Qu’est-ce-que l’on peut demander de plus…? Pourquoi pas une petite éruption avec quelques fumerolles ! Après tout, nous marcherons sur les sommets des volcans les plus jeunes du parc, qui n’ont “que” 8650 ans.

 

Au départ j’envisageais un autre lieu où organiser cette randonnée semi-nocturne vers le Pariou, le Puy de Côme. Mais les groupes n’y sont pas autorisés, alors nous avons choisi ce parcours.

Le hasard fait bien les choses : Marine m’a fait découvrir cette anecdote au sujet de Raël et son histoire mêlée au sommet du puy de Lasolas. L’énigme qu’elle a construit autour permettra d’allier le côté sportif et ludique pendant le parcours !”

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

Conférence autour du droit au loisirs pour toutes et tous

Zoom sur l'ALSH de Saint-Laure