Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Quelques news de nos parrains : Marion FIACK, Olivier MARROUX et Jordan SARROU

26 août 2015

Parrain DAHLIRRetour avec les parrains du DAHLIR sur une année de hauts et de bas. Pour les projets avec le DAHLIR faudra attendre encore un peu…

Marion FIACK – Championne de France de Saut à la perche

Cette saison a été l’une de mes plus belles avec cependant quelques regrets.

Ma saison hivernale avait été quasi parfaite, avec un record de France toute catégorie porté à 4m71, un titre de championne de France et une 5ème place aux championnats d’Europe à Prague.
Tout allait bien jusqu’à mon stage estivale aux Etat-Unis à San Diego, début avril. Lors de ma première séance, j’ai cassé une de mes perches et j’ai ressenti des douleurs dans ma main. Après des examens cliniques, nous avons vu des lésions de membranes des muscles palmaires et des contusions osseuses sur la face dorsale qui engendraient des inflammations. Pendant trois mois, j’ai dû soigner cette main. Je ne pouvais donc pas sauter.
La saison estivale étant déjà trop avancée, j’ai décidé d’arrêter ma saison pour me soigner complètement pour être dans les meilleurs dispositions possibles pour cette future année olympique, qui reste mon objectif principal.Championat ZURICH
Côté étude, j’ai obtenu mon master Activité Physique Adaptée avec une mention Assez bien. Mon mémoire porté sur l’implantation du DAHLIR dans le Puy-de-Dôme. Suite à cette année de formation avec le DAHLIR, je serai désormais salariée du DAHLIR à partir du 1er Septembre.  Je laisse donc ma casquette de marraine du DAHLIR au profit d’un futur autre athlète. Je vais pouvoir continuer mon travail avec le DAHLIR en aménageant mon temps de travail pour pouvoir continuer ma pratique sportive de haut.
.
unnamed-3Olivier MARROUX – blessé à l’épaule, Olivier a vécu une saison « galère »

Arrivé en début de saison dernière, il a été opéré trois fois de l’épaule depuis le mois d’octobre.

Olivier vient d’être à nouveau opéré de l’épaule : « Pour ne plus avoir mal ! La butée que le chirurgien m’a posée en octobre bougeait toujours. Ça arrive dans 5 % des cas qu’elle ne consolide pas. Il m’a donc enlevé les deux vis et m’en a remis deux plus longues pour consolider la butée. »

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, j’allais chez le kiné tous les jours. À des moments, j’ai été un peu livré à moi-même. C’est moi qui devais prendre les décisions. On m’avait annoncé trois mois d’indisponibilité. Mais début 2015, la douleur était toujours là. En me faisant opérer, j’avais peut-être gagné 40 ans pour pouvoir porter les courses ou pour m’occuper de mes futurs enfants, mais pour jouer au hand… J’ai demandé à aller à Capbreton (au centre de rééducation pour sportifs de haut niveau, NDLR). On m’y a envoyé en février-mars. En revenant, j’ai repris l’entraînement. Je retrouvais des petits trucs, je remarquais quelques buts… et je me décolle l’aponévrose du mollet ! Un mois d’arrêt. Ça ne m’était jamais arrivé. Je ne suis pas un joueur fragile.prépa Olivier

Ce qui m’a le plus manqué, c’est de prendre du plaisir. M’entraîner tous les jours, marquer des buts, être avec les gars. Parce que le handball, avant d’être mon métier, c’est ma passion. J’allais aux entraînements, mais je n’avais rien à faire s’il n’y avait pas de kiné ou de “prépa” physique. En fait, le plus dur, c’est d’attendre. Aujourd’hui, j’aimerais fermer les yeux et les rouvrir au moment de jouer mon prochain match. » (source midi libre)

Le 14 et 15 août, trois équipes de première division de handball, Tremblay, Nîmes et Dunkerque sont venus effectuer des matchs préparatoires au championnat de France au Palais des Sports du Puy-en-Velay. Des rencontres exceptionnelles rendues possibles grâce au Handball Club de Loudes, qui a fêté sa 35ème année d’existence en 2015. Olivier était présent, mais n’a pu participer à la rencontre.

Projet en 2016

Lors de sa venue au Puy nous avons pu évoquer un projet pour mettre en valeur le DAHLIR. Mais pour l’instant CHUT,

Retrouvez les premières images de la prépa :

Jordan SARROU : une année pour apprendre

Jordan équipe de france«Après trois étapes européennes (Nove Mesto – Albstadt et Lenzerheide), le circuit de la Coupe du Monde  a posé donc ses valises dans la Mecque du Mont Sainte – Anne. La station québécoise fêtait cette année ses 25 années d’organisation ! Pour moi, malgré une grosse envie de bien faire, rien ne s’est vraiment passé comme prévu. J’ai loupé ma pédale dans le start, un coureur a chuté devant moi lors de la « start loop ». J’ai ensuite crevé… et également chuté ! Vraiment très loin et en dehors des points, j’ai décidé d’arrêter les frais. C’est dommage mais je reste concentré et je garde le moral.  J’ai bien l’intention de me rattraper à Windham dimanche prochain où je m’étais imposé l’an passé en Moins de 23 ans. Félicitations à Stéphane Tempier qui prend la 5e place de cette étape !

Après Windam (Etat Unis) direction l’Italie :

Jordan RioAprès le stage avec l’équipe de France en Maurienne où nous avons travaillé en VTT aussi bien physiquement que techniquement j’ai pris la direction de Val Di Sol pour la dernière manche de la coupe du monde. Après une bonne entrée en matière j’ai perdu le son et l’image ensuite ! Ma saison de coupe du monde n’a pas été parfaite mais je suis content de l’expérience engrangé et d’avoir pu terminer huitième lors de l’étape de Lenzerheide. Maintenant cap sur mes premiers Mondiaux élites le 5 Septembre à Andorre.

Retrouvez les news de Jordan sur son site : http://www.jordansarrou.com/

Pour la saison 2015-2016 nous leur souhaitons des résultats positif et une participation aux jeux de Rio pour Marion et Jordan avec pourquoi pas une médaille. Nous les retrouverons tous au long de l’année avec quelques surprises…

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

Une activité pour la rentrée ?

Avant l'édition 2015 retour sur une DAHLIR TV avec Philippe QUINTAIS et hector MILESI