Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

DAHLIR TV spéciale SIMS

13 mars 2015

Retrouvez une DAHLIR TV spéciale SISM avec comme invité

– M. Dominique Bordet, président UNAFAM et représentant GEM Galaxie (il n’est pas Président mais il existe une sorte de lien / parrainage entre l’UNAFAM et le GEM),
– M. Jean-Christophe Sommer, président Association Panorama,
– Les élèves de l’option Arts plastique Lycée Polyvalent Saint-Jacques de CompostelleYMEDIA LOGO
– Charlotte OUDIN chargé de communication à l’hôpital Sainte Marie

LES SISM, qu’est-ce que c’est ?

affiche_sism_2015_v3Créées en 1990, les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) sont un événement national, à l’initiative de l’Association Française de Psychiatrie (AFP), coordonné par le Centre collaborateur de l’Organisation Mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS).
Chaque année au mois de mars, associations, professionnels et citoyens organisent des manifestations variées (conférences, ciné-débat, portes-ouvertes, animations, …) afin de sensibiliser le grand public et ouvrir le débat sur les questions de santé mentale.

Objectifs des SISM
1 – CONVIER aux événements SISM un public peu sensibilisé aux questions de Santé mentale, dans un double but de pédagogie et de déstigmatisation.
2 – INFORMER, à partir du thème annuel, sur les différentes approches de la santé mentale.
3 – RASSEMBLER par cet effort de communication, acteurs et spectateurs des manifestations, professionnels et usagers de la santé mentale.
4 – AIDER au développement des réseaux de solidarité, de réflexion et de soins en santé mentale.
5 – FAIRE CONNAÎTRE les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité.

 

Thème 2015 : « être adolescent aujourd’hui »
Ado-depressifSelon l’Organisation mondiale de la santé, en 2014 chez les 10-19 ans dans le monde, la dépression est la première cause de maladie et le suicide la 3e cause de décès. En France, dans une société en mutation rapide, la santé mentale des jeunes est depuis peu considérée comme une priorité de santé publique. Selon les dernières études, environ 25 % des jeunes de 15 à 25 ans présentent des troubles psychiques.
La jeunesse apparaît souvent comme une période enviable : l’avenir est devant soi, tout semble possible. Mais c’est aussi le temps des changements, des doutes : s’adapter à un nouveau corps, choisir une orientation professionnelle dans une société en crise, construire son identité propre, découvrir sa sexualité, tenter de nouvelles expériences, développer des relations amicales et affectives en dehors du cadre familial, prendre son autonomie et choisir son projet de vie…
A l’adolescence on veut être libre, mais on a également besoin de soutien, d’écoute, de protection et parfois de soins. Si pour la plupart des jeunes cette période se passe bien, pour d’autres elle est synonyme de mal être, d’angoisse, de questionnements, de vulnérabilité ou d’une souffrance morale parfois intense. Comment savoir si les hauts et les bas sont des étapes normales de l’adolescence ou révèlent des troubles psychiques émergents ? Comment repérer les signes d’alerte : décrochage scolaire, isolement, prises de risques, addictions de tous ordres, actes agressifs, auto-destructeurs ou accidents répétés.

 

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

Proposition d’engagement de service civique au sein du DAHLIR

En route pour la CHINE