Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Coup de théâtre de l’association DAHLIR : « Quand la différence devient poésie »

30 août 2017

En parallèle de son travail quotidien d’accompagnement, l’association DAHLIR impulse régulièrement des projets poursuivant l’objectif d’une sensibilisation du grand public sur la question de la mixité sociale, dans les activités de loisirs en milieu ordinaire.

« Quand la différence devient poésie » : une initiative pour valoriser la mixité sociale

La mise en place du DAHLIR cuisine, de la DAHLIR TV, la réalisation de l’exposition et du book photos « Hein ? Différence ! » ou encore l’édition du conte pour enfant « Le soleil sous les branches » sont autant d’initiatives valorisant cette mixité sociale et la richesse qui en découle, avec un impact médiatique recherché et assumé pour toucher tout un chacun.

Le projet « Quand la différence devient poésie… » en est une nouvelle illustration, avec comme particularité la volonté de reconduire cette expérience les années à venir, si elle s’avère concluante.

Un spectacle théâtre-danse en plusieurs actes

Le projet « Quand la différence devient poésie… » s’inscrit dans une volonté forte de casser les préjugés, bousculer les consciences et lever les freins plus ou moins conscients liés à l’intégration de publics en situation de handicap, en situation de précarité sociale ou atteints de maladies chroniques dans les activités de loisirs du milieu ordinaire. Il a clairement pour but de mettre en lumière la richesse née de la mixité sociale.

Ce spectacle de théâtre/danse  est inspiré du conte pour enfant « Le soleil sous les branches », écrit par Edgar ORRAY et illustré par Amélie CLAVIER, édité en 2015 par l’association. Cette pièce impliquera des personnes suivies dans le cadre des trois dispositifs DAHLIR (« Handicap », « Insertion », « Santé ») et des personnes extérieures au dispositif pour un spectacle préparé et joué en commun. Deux dates de représentation sont d’ores et déjà prévues à Clermont-Ferrand, grâce au soutien de la Ville et plus particulièrement du service DAVA :

  • Vendredi 17 novembre, à 20 heures, à la Maison de l’Oradou.

  • Dimanche 19 novembre, à 15 heures, à la Maison de l’Oradou.

Ces représentations sont ouvertes à tous.

Pour garantir une cohérence avec cette notion d’ouverture des loisirs pour tous, cette pièce inclura un comédien spécialiste en langue des signes, et fera la part belle à la danse comme moyen privilégié d’expression corporelle pour les personnes dont les capacités d’expression orale sont difficiles voire absentes.

La scène :

Le tableau : une école à plusieurs dimensions.  La salle de classe présente des enfants, un enfant,  qui pour une raison inconnue est assis à côté d’un adulte. La cour de récréation, eux jouent, se lancent des défis, rient, se chamaillent, pleurent parfois, partagent. Lui est assis le regard sur cet arbre, là, au milieu du béton, il vit son expérience seul autour d’eux. La sonnerie retentit, eux se bousculent, lui sait, regarde une dernière fois son arbre.

L’absence de Benjamin questionne, inquiète. Plus que le pourquoi, eux s’attacheront au comment. Comment faire pour que Benjamin retrouve une place à l’école? Comment faire, que faire pour qu’il revienne parmi eux ?

La conscience est éveillée, la différence devient importante, les observations passées ressurgissent pour trouver une solution.

Le tableau : une école à plusieurs dimensions, les dimensions communiquent…un peu comme des interfaces…

Vous avez l’âme d’un bricoleur, d’un plasticien, ou vous souhaitez apporter un coup de main à ce projet ?

Contactez-nous : contact@dahlir.fr

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

On prépare la rentrée !

Des idées d'activités sportives, culturelles au forum des associations de Clermont-Ferrand