Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Vers une ouverture du DAHLIR !

16 octobre 2012

La mission assignée au sport dans la société a pris une ampleur toute particulière depuis environ une vingtaine d’années. On a assisté à un important développement des pratiques sportives sous les formes les plus diverses : pratiques collectives (en groupe, en famille, entre amis…) ou individuelles. La vie sportive est maintenant totalement ancrée dans la société à laquelle elle apporte des vertus : insertion, réinsertion, intégration, santé…  Le sport est donc un fait social qui doit être plus que jamais facteur de lien social, de cohésion sociale.

Il subsiste néanmoins un déficit social dans la participation de certaines personnes, notamment issues des populations défavorisées. Le principe d’égalité des chances pour accéder au sport doit donc pouvoir s’appliquer pleinement pour ces populations.

Pour y parvenir les services de l’Etat (DRJSCS et DDCS/PP) souhaitent proposer une offre sportive en cohérence avec les programmes et dispositifs du champ de l’action sociale afin que le sport devienne un support de l’insertion sociale.

Ce projet, piloté par la DDCSPP localement et la DRJSCS pour sa généralisation à toute l’Auvergne, est mis en œuvre par le dispositif  DAHLIR. L’objectif est donc de développer la pratique du sport dans les établissement d’accueil, d’hébergement et d’insertion de la région. Plus précisément il s’agira de favoriser dans les structures la pratique d’une activité sportive régulière et non contraignante destinée à valoriser les individus (estime de soi) et à promouvoir les valeurs traditionnellement liées au sport. A terme, l’objectif est de rendre possible une activité régulière en club.

–         phase 1 : la revalorisation personnelle

Les bénéficiaires ont besoin dans un premier temps de soutien, d’accompagnement, et de sécurité. A raison d’une séance d’1h30 par semaine il est proposé aux bénéficiaires  une découverte sportive à base de multi activités.

Cette séance est encadrée par Frederick DELORME sur Tremplin (Le Puy) et Johan PASCAL sur Trait d’Union (Brioude)

–         phase 2 : l’insertion sociale

L’objectif sanitaire de la première phase se double ici d’un objectif social. En effet pendant la phase 1, en étroite relation avec les travailleurs sociaux des établissements, une intégration dans un club sportif ordinaire sera recherchée si le besoin s’en faire sentir. Seulement ce passage entre une pratique sécurisante et une pratique ordinaire implique un accompagnement de qualité. Le DAHLIR a démontré son efficacité en la matière pour les personnes porteuses de handicap. Grâce à cette action sport, le DAHLIR souhaite démontrer qu’il peut être tout aussi efficace pour les personnes en situation d’exclusion.

Daniel SANSANO – DDCSPP Haute Loire

Isabelle GIRONNET – DRJSCS Auvergne

Copyright - Dahlir 63 (http://dahlir63.fr)

Une initiative DAHLIR au collège du Monteil

Sensibilisation au handicap pour les agents du Conseil Général