Alain, le calme après le sport

26 octobre 2018

“Au départ, je me rends aux séances de sport à reculons… Pour finalement en revenir content. Je sens que ça fait du bien à mon corps, mes articulations. Cela m’apaise”.

C’est ainsi qu’Alain résume sa reprise d’activité physique, à la suite du programme de rééducation à la clinique de cardio-pneumologie de Durtol.

 

Objectif : s’assurer que son coeur fonctionne correctement.

 

À la suite d’une opération cardiaque, Alain le Page a suivi le programme de rééducation au sein de la clinique de Durtol. Peu sportif mais curieux, Alain s’est interrogé sur son retour à la maison.

 

“À la suite de l’opération, je sentais que je n’étais pas dans une forme physique olympique. Je me demandais s’il existait quelque chose pour m’assurer que mon coeur était en état de bien fonctionner et surtout pour ne pas perdre mes capacités physiques.”

 

Après en avoir discuté avec son médecin-cardiologue : le Docteur Plaquevent, celui-ci l’a orienté vers le dispositif DAHLIR. Durant l’une des permanences de la chargée d’accompagnement, Alain a pu exposer ses besoins, son projet mais surtout ses contraintes, notamment liées à son lieu d’habitation : Puy Guillaume.

 

Trouver du plaisir dans l’activité.

 

“Un beau jour, Marion la chargée d’accompagnement DAHLIR m’a appelé pour m’informer qu’elle pensait avoir trouvé une activité correspondant à ce que je voulais. Je ne suis pas du genre à rester sur mon fauteuil mais pour autant je ne suis pas sportif. Mon objectif était de faire des choses raisonnables, adaptées à mon état de santé, tout en étant bien encadré !”

 

Quelques jours plus tard, ils se sont rendus au club Cuba Gym, à Thiers, pour une première séance d’essai. Jacques Bret, le propriétaire de la salle était présent pour les accueillir et surtout encadrer l’activité. Alain lui a remis ses recommandations médicales et notamment sa fréquence cardiaque cible, qui garantit que son coeur travaille à un niveau adapté, pendant l’effort.

 

“Je me rends désormais à la salle chaque vendredi à 14 heures. Jacques Bret est présent et corrige mes mouvements lorsque c’est nécessaire. Je commence par quelques exercices d’assouplissement puis j’enchaîne sur des exercices cardio comme le rameur, le tapis de marche… et enfin, je n’oublie pas de m’étirer à la fin de la séance. Pour l’instant je n’ai jamais ressenti de courbature à la suite de cours !”

 

À la suite des séances, Alain se sent calme, apaisé… Chose rare, selon lui.

 

De façon à peu près certaine, faire du sport c’est bien. À condition d’être encadré ! Jacques Bret m’a rapidement  mis à l’aise et rassuré. Cet ancien boxeur a conçu un programme spécifique en vue de mes objectifs. Et surtout il assure le suivi de ma progression… Tout comme la chargée d’accompagnement DAHLIR qui m’appelle pour s’assurer que tout se passe bien.

Pour quelqu’un qui n’était pas du tout sportif, je m’étonne et trouve du plaisir à pratiquer une activité physique.”

Une randonnée avec Emmanuel

#Accompagnement #Randonnée   Déjà un an qu’Emmanuel marche aux côtés de l’Amilclub Croix de Neyrat. Ce dynamique supporter de l’ASM ne supporte pas l’ennui. Il a fait appel au DAHLIR pour l’accompagner dans son projet de randonnée. …