Chantal : la nécessité de trouver du plaisir dans l’activité physique

25 juin 2019

“Pour se sentir bien, il est nécessaire d’être à l’écoute de son corps et de “doser” le rythme et les activités physiques pratiquées pendant la semaine. Chacun peut le ressentir. On doit trouver du plaisir pendant et après la séance d’activité, c’est essentiel.”

Chantal, accompagnée sur l’activité “Pilate” par le DAHLIR Santé. 


 

L’accompagnement DAHLIR Santé, pour faire le point sur son projet.

Danse country, randonnée, basketball, gym d’entretien… L’activité physique a toujours tenu une place importante dans la vie de Chantal. 

En 2018, après avoir subi quatre pontages au niveau du coeur, elle a participé au programme de rééducation thérapeutique du service de cardio-pneumologie, à la clinique de Durtol. Vivement encouragée à poursuivre la pratique d’une activité physique régulière à son retour à la maison, Chantal a choisi de prendre contact avec le dispositif DAHLIR Santé

 

“Quand vous sortez d’une clinique, vous ne savez pas trop vers quel sport vous pouvez vous tourner… C’est pourquoi j’ai téléphoné à la chargée d’accompagnement DAHLIR. Nous nous sommes rencontrées pour faire le point ensemble sur ce que je faisais avant et mes objectifs actuels. Elle m’a conseillé deux structures qui pouvaient répondre à mes besoins et à proximité de mon domicile, où je pourrais m’adonner à une activité physique régulière. J’ai finalement opté pour la salle de sport Vahaa Coaching, où je pratique désormais le pilate.”

 

La découverte du pilate : une activité faite pour Chantal.

Une activité dont Chantal avait entendu parler, sans jamais l’avoir essayée auparavant. 

 

“La première fois que je me suis rendue sur la séance d’essai de pilate, la chargée d’accompagnement DAHLIR est venue et m’a expliqué comment fonctionnait la structure. 

 

On vous dit qu’il faut marcher au minimum trois fois par semaine, pratiquer une activité physique régulière. Mais ce n’est pas forcément facile. 

 

Je me suis sentie confiance en présence de Marion, la chargée d’accompagnement. Je ne souhaitais pas me rendre dans une structure où je ne serais qu’une adhérente parmi une foule d’autres et où le coach ne s’occuperait pas de moi.”

 

Une à deux fois par semaine, Chantal pratique le pilate en compagnie d’un petit groupe de 8 à 10 personnes. Justine, la coach, prend le temps d’expliquer les mouvements, corriger les postures et indiquer la respiration à tenir.

 

“L’ambiance est bon enfant. Il n’y a pas de concours de fitness ou vestimentaire, plaisante Chantal. C’est très simple. En fin de compte, les adhérents ont des profils très différents et certains ont aussi des pathologies. Nous avons chacun nos problèmes mais n’en faisons pas état pendant la séance. Nous vivons une osmose pendant le cours où nous allons nous prêter consciencieusement aux divers exercices, tout en plaisantant. Il n’y a pas de prise de tête et c’est très sympathique !”

 

Un moment de détente qui permet aussi de se muscler en profondeur, tout en travaillant sur sa respiration…

“C’est surtout un bien-être…Vous vous dites que vous n’êtes pas perdue et encore capable de pratiquer du sport. C’est bon au niveau moral ET physique. On rencontre d’autres personnes.

Il est très facile de ne rien faire, conclut Chantal. En cela l’accompagnement du DAHLIR est essentiel. Des séances de pilate coachées de cette façon, ça vous booste. On se sent moins seule et c’est motivant.”

 

L'accès aux loisirs pour tous avec la CAF du Puy-de-Dôme

Dans le Puy-de-Dôme, la Caisse d’Allocations Familiales accompagne les familles ayant un/des enfant(s) en situation de handicap, afin de faciliter l’accès aux loisirs et aux vacances.   « Cela rejoint pleinement notre rôle ainsi que les objectifs fixés …

Une heure trente de tennis…

Le tennis me permet de rencontrer de nouvelles personnes, savoir comment me comporter auprès d’elles, découvrir d’autres lieux, de nouveaux actes... Arthur - jeune homme de 18 ans, accompagné par le DAHLIR.  La rentrée s’annonce sportive pour …