Le football : support de l’insertion

3 juin 2019

“La présence de la chargée d’accompagnement DAHLIR durant les premières séances de l’activité m’a rassurée. Lorsque vous arrivez dans un endroit où vous ne connaissez personne, voir un visage connu donne envie de sourire !”

Mohammed, ancien stagiaire à l’Ecole de la 2ème Chance du Puy-de-Dôme, accompagné par le DAHLIR.


Le foot : une passion depuis tout petit.

 

À 21 ans, Mohammed est une jeune homme déterminé. En septembre dernier, il a intégré la formation de l’École de la Deuxième Chance du Puy-de-Dôme (E2C). Durant celle-ci, il a notamment pris part aux séances d’activités physiques proposées chaque lundi, en partenariat avec l’association DAHLIR.

 

“J’aime le sport de manière générale, affirme Mohammed. Lorsque je participais aux séances d’activité physique, le lundi matin à l’E2C, j’ai échangé avec l’intervenante : Mathilde. Elle m’a transmis les coordonnées du DAHLIR afin que je puisse contacter la chargée d’accompagnement pour poursuivre une activité régulière, dans un club.”

 

Quelques jours plus tard Mohammed et la chargée d’accompagnement DAHLIR se rencontraient. Ensemble, ils ont évoqué le projet du jeune homme.

 

“L’activité physique, c’est très important pour moi. Avoir un mode de vie sain, rester en bonne santé plus longtemps… cela me paraît fondamental. Et puis, il y a aussi le plaisir de pratiquer avec des gens qui partagent la même passion.

Lorsque j’ai rencontré la chargée d’accompagnement DAHLIR, j’avais déjà un projet de loisirs clairement défini en tête. Je souhaitais intégrer un club de foot : une activité que je pratique depuis tout petit.”

 

L’accompagnement du DAHLIR : un vrai “plus” pour Mohammed.

Plus tard, la chargée d’accompagnement DAHLIR a proposé à Mohammed de tester un créneau de foot, avec le groupe Seniors, dans le club des Ecureuils de Franc Rosier.

 

“L’accompagnement du DAHLIR signifie beaucoup pour moi, insiste Mohammed. La présence de la chargée d’accompagnement durant les séances d’essai m’a rassurée. Je suis plutôt timide, j’ai pris du temps avant de m’intégrer dans l’équipe. C’est humain. Savoir que la chargée d’accompagnement était là au début, ça a été un plus pour moi.”

 

Didier Julien est le Président-adjoint de ce club de foot familial. Il se rappelle très bien de l’arrivée de Mohammed dans l’équipe des seniors, dont il est entraîneur :

 

“Selon moi, le foot est un lieu de rencontres, où il peut se passer plein de choses autour. Nous comptons des joueurs d’origines, de cultures très différentes qui développent des liens entre eux. Nous avons accueilli Mohammed au milieu de la saison. En lien avec la chargée d’accompagnement DAHLIR, j’ai proposé au jeune homme de venir tester l’activité sur 3-4 séances.”

 

Le hasard fait bien les choses : Mohammed et Didier habitent tous deux à Riom. Ils partagent désormais les trajets pour que le jeune homme puisse se rendre aux entraînements deux fois par semaine.

 

Le sport, support de l’insertion…

 

Une bonne condition physique, un moral de feu et surtout un cohésion d’équipe à toute épreuve. La recette, selon Mohammed, pour donner envie de continuer un sport collectif.

 

“Depuis toujours, je suis un bon joueur techniquement. J’ai commencé à jouer depuis tout petit. Je continue d’apprendre et de progresser, grâce aux conseils du coach et des co-équipiers, à la découverte du jeu sur terrain synthétique…”

 

Son entraîneur ne tarit pas d’éloge sur le jeune joueur : motivé, assidu, respectueux, volontaire…

“C’est une belle rencontre ! Nous espérons le garder pour la saison prochaine : il a les qualités nécessaires pour passer en équipe 1. Il a fait beaucoup de progrès et s’est bien intégré dans l’équipe. En tant que footballeur et en tant qu’humain, c’est quelqu’un de bien !”

 

À la rentrée de septembre, Mohammed espère intégrer une formation diplômante.

“Ce projet touche aussi bien ma vie professionnelle qu sportive. La formation au sein de l’E2C puis l’intégration du club de foot ont enclenché une dynamique et j’espère pouvoir poursuivre ainsi.

Tout ce que je peux ajouter, c’est “Merci le DAHLIR” pour ses actions en faveur de l’accès aux loisirs pour tous ! Et leur demander de continuer, afin d’accompagner les personnes pour qu’elles avancent dans la vie. Cela donne envie à de nombreux jeunes de progresser !”

 

Yves, le tarot : une partie de plaisir !

“Peu importe son âge, sa situation, c’est important de chercher à en apprendre tous les jours. C’est ce qui motive à m’initier à l’utilisation des outils informatiques !” Yves - Joueur de tarot et apprenti internaute. Lorsque …